Mes émotions en photos

10 janvier 2012

SEE MY BOOK ; VOIR MON BOOK

www.de-longpre.book.fr

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Absence prolongée...

Pardon d'avoir négliger mon blog j'y reviens donc.

Je métais la main à mon book: www.de-longpre.book.fr

Je vous invite à découvrir de nouvelles photos toutes aussi belles!!!

Toute modestie mise à part.

 

Thierry

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2011

TANGO: Grande leçon de séduction par Halima et Gilles

Il y aquelques jours, j'ai eu le privilège d'assister à une démonstration de TANGO en plein air, au cours d'animations organisées par Paris. Je suis immédiatement tombé sous le charme de la très belle Halima Messili qui danse le tango avec une rare sensualité. Quant à Gilles Cuena, il a un tel maintien qu'on en oublie très vite qu'il dansait, ce jour là, en tenue décontractée.

Tous deux sont de vrais artistes.                                                                                                          Halima danse et met en scène des spectacles sur de nombreuses danses et thèmes variés. Elle se produit partout en France et à l'étranger. C'est une véritable artiste qui, pour ne rien gâté, est très belle.

Gilles est issu de la danse classique.PARIS CANAL ANIM_20110626_0000494TANGO 

Il enseigne le Tango et se produit régulièrement sur les scènes parisiennes.

Mon souhait est d'avoir la possibilité de les photographier tant en spectacle qu'en studio. Si mon voeu se réalise, je ne manquerai pas de mettre quelques clichés en ligne.

Merci à vous deux. Merci pour votre talent, merci pour votre gentillesse.PARIS CANAL ANIM_20110626_0000446TANGO TREMPOLINE 

J'ai vraiment hâte de vous revoir danser.

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2011

SCULPTER LA LUMIERE AVEC GWEN

L 'une des récompenses du travail en studio,après beaucoup d'erreurs et de tatonnements, est d'arriver à maîtriser la lumière. Les quelques photos de l'abum "CLAIR OBSCUR" témoignent de la difficulté de bien placer et doser ses sources lumineuses. Elles mettent tout aussi en évidence l'importance du talent et de la plastique du modèle. Avec Gwen, les deux sont de haut niveau.

TH_20110608_0000101GWENDOLINE CLAIR OBSCUR (5) 

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2011

DESUET, LE GLAMOUR ?

 

chantilly_2011_printemps_Nina

                                                                     

Que voir d'autre dans ces images, au sein de cette forêt apaisante, qu'une jolie jeune femme, dont on peut perçevoir son sentiment et son plaisir d'être belle.

Point de vulgarité, de provocation gratuite.

Juste une grande féminité, une élégance naturelle, beaucoup de charme et énormément de séduction.

chantilly_2011_printemps_Nina__1_

.

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


31 mai 2011

BOCAGE NORMAND

La plus belle de toutes les vaches, c'est la Normande.

Mais toutes sont belles, agréables et reposantes.

DSC_0157_2938

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2011

COMMENT PARIS ME CHARME

paris_mai_2011_phto_th__1_

 

paris_mai_2011_phto_th

D'une simple balade en bord de Seine sont nées beaucoup d'émotions.

Paris m'émeut toujours autant.

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2011

POURQUOI PARIS ME CHARME ?

A chaque lieu, sa propre vie.

Je suis tombé sous le charme de cette place des Abbesses. Ces deux clichés pris en passant, à l'heure du déjeuner, témoignent de l'émotion que l'on peut ressentir devant pareille scène.

PARIS_2011_04_21_19118MONTMARTRE_2794_compress__2798

PARIS_2011_04_21_19081MONTMARTRE_2790compresse_2799

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2011

LA VOLONTE ET LE PLAISIR DE SEDUIRE

Je suis photographe amateur, passionné et sensible.

Bien des sujets me poussent à déclencher tels que la nature, les vaches, les monuments, les visages, les mains, la danse, le cirque ...

Il en est un, parfaitement avouable bien que peu souvent abordé, pour lequel je débute un travail en vue d'une expo et ou la publication d'un livre. Il s'agit de la féminité vue sous le prisme du porte-jarretelles.

J'ai toujours eu un faible pour les femmes qui portent des vrais bas nylon avec porte-jarretelles en d'autres occasions que dans l'intimité de leur foyer.

Elles sont extrêmement  séduisantes et séductrices, élégantes, féminines, sexy, sophistiquées...                                                                                                                                                               

Elles sont peu nombreuses et cela participe beaucoup à l'intérêt qu'elles suscitent.

Elles m'étonnent par leur aptitude, voire leur courage, à assumer cette volonté et ce plaisir de séduire en s'affranchissant avec élégance des jugements ou des regards pas toujours bienveillants.

Où l'on sent que ce plaisir de se sentir belles ou désirables pour elles-mêmes  précéde, bien souvent, la volonté de séduire leur homme ou les hommes.

Les soutenir, les encourager, les respecter et les valoriser est pour moi plus qu'une simple reconnaissance, c'est une nécessité.                                                                                   

De ma passion pour la photographie et mon goût prononcé pour ces femmes "femmes", en tenues de ville, de cocktail ou de soirée sublimées par le port du porte-jarretelles, est né mon projet de réaliser une série de photos mettant en valeur, de manière naturelle ou quelque peu idéalisée, plusieurs modèles très féminines dans des situations de la vie de tous les jours ou presque.       

J'entends mettre en valeur celles de leurs qualités que j'apprécie telles que la douceur, la tendresse, l'élégance, le charme mais aussi leur sophistication, leur sens de la provocation maîtrisée...                    

Le respect avant toute chose puis la bonne humeur et la convivialité seront les piliers de ces futures séances. 

Je ne retiendrai que les photos sans une once de vulgarité que j'exècre.

Si vous êtes une jeune femme, modèle expérimentée ou non, très féminine et que le sujet vous plaît ou vous tente, alors n'hésitez pas et prenez contact avec moi dès à présent: th.photo.emotion@live.fr

Je répondrai à toutes les propositions sérieuses.

Vous pouvez admirer quelques unes des photos faites en studio, avec la très féminine Nina. Je souhaite qu'elles traduisent à vos yeux l'esprit de mon travail futur.

Dans l'attente du plaisir de vous lire et de vous rencontrer rapidement,

Bien à vous.

Thierry

 

 

03 avril 2011

RINGARD, INDECENT.... ?

Beaucoup jugent le porte-jarretelles ringard, vulgaire, inconfortable, dégradant pour la femme... 

Les convictions sincères de ces détracteurs rendent toute discussion difficile.  

                                Nina, bas noirs

Mon objectif n'est pas de tenter de les faire changer d'avis ou de les gagner à ma cause.

Je respecte leurs convictions, même si certaines me paraissent fondées sur de mauvaises raisons.

Mon souhait, au travers de la photo, ma passion première, serait plutôt d'essayer de déculpabiliser celles qui, tentées, n'ont jamais osé franchir le pas.                                                                                          Il serait de leur montrer, photos à l'appui, que loin de la vulgarité décriée par ses opposants, le porte-jarretelles est un atout de séduction parmi d'autres, plus subtile et un peu plus féminin.                             Il serait aussi de prouver qu'il ne doit pas être opposé au naturel, à la pudeur à la décence ou la morale.                                                                                                                                              Et, que pour beaucoup, tout dépend de la façon dont il est porté et assumé.

Pour certaines, il ne peut s'envisager que dans la plus totale intimité.                                                   Pour d'autres, le simple fait de le porter en des lieux publics mais sous un vêtement long et ample, le rendant totalement indiscernable, leur procure pourtant une sensation incomparable.                            Pour d'autres encore, sentir le regard de celles et ceux qui ont vu ou deviné la présence des bas et surtout du porte-jarretelles, est aussi  une source de plaisir indescriptible.

C'est pourquoi, à l'encontre de beaucoup de monde, je m'étends sur le fait qu'il n'éxiste pas une façon d'être en porte-jarretelles, imposée par le dicta de célébrités de la mode, par exemple. Il y a, en fait, autant de possibilités que de personnalités, d'humeurs, de lieux, d'instants...

Ines de la Fressange, que j'admire beaucoup au demeurant, conseille dans son dernier ouvrage "La Parisienne" chez Flammarion (interview de Michel Drucker dans Vivement Dimanche) d'éviter les robes ou jupes laissant entrevoir le porte-jarretelles. C'est ça conviction. Elle  devrait expliquer que c'est ça préférence mais ne pas l'élever au rang de conseil. Vous l'aurez compris, je milite pour  plus de ... transparence, au propre comme au figuré.

Je reviendrai sur ce sujet...                                                                        

Posté par THIERRYPHOTOEMOI à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,